Des femmes Vertes lors de la manifestation pour l'égalité.
© Simon Vogel

L’essentiel en bref

  • Le Réseau femmes* Vertes encourage le réseautage et les échanges entre femmes Vertes
  • Il veut renforcer la collaboration entre les femmes Vertes de toutes les régions de Suisse, et notamment faciliter les débuts en politique des plus jeunes.
  • Il fait avancer l’égalité !

Faites également partie – dès aujourd’hui – du Réseau femmes* Vertes !

inscription pour

En devenant membre du Réseau femmes* Vertes, vous pouvez participer à des rencontres régulières et rester au courant des dernières nouvelles en matière d’égalité. Au plaisir de vous y accueillir !

Si en 2019 les femmes n’occupent qu’un honteux 15% au Conseil des Etats et 32% au Conseil national, c’est que la politique actuelle est un échec. Nous voulons que cela change : davantage de partage de postes, davantage de femmes et parents élevant de petits enfants parmi les cadres. Un congé-parental suffisant et des places en crèche abordables. Mais surtout davantage de femmes en politique.

Le chemin vers l’égalité effective étant long et semé d’embûches, les VERTS ont créé le « Réseau femmes* Vertes » . Le 16 mars 2019 : anniversaire du jour où les femmes ont obtenu le droit de vote en Suisse. Donc, le jour où la Suisse est enfin devenue une démocratie, il y a 48 ans.

Retour en images sur la création du Réseau femmes* Vertes

Pourquoi un réseau ?

Parce qu’il ne suffit pas d’assurer la parité des listes électorales pour faire avancer l’égalité. Nous avons besoin d’être mieux interconnectées, de davantage échanger. Venant compléter le groupe de travail mixte « égalité », le réseau entend renforcer la collaboration entre les femmes* Vertes de toutes les régions de Suisse, et notamment faciliter les débuts en politique des plus jeunes.

Davantage de femmes en politique, davantage de VERTS

Il faut davantage de femmes en politique – et donc davantage de VERTS. Car, chez nous, l’égalité fait partie de notre ADN. Il n’y a pas de Vert sans égalité. Il n’est donc pas surprenant que la Verte Monica Zingg fut la première présidente d’un parti national en 1985. Il n’est donc pas surprenant non plus que nous ayons le groupe parlementaire le plus jeune et le plus féminin du Palais fédéral, que nous soyons au premier rang en termes de pourcentage féminin dans les législatifs cantonaux (45,5%) et dans les exécutifs (66%). Ni que les statuts des VERTS soient écrits au féminin.

Nous sommes l’avant-garde de la politique de l’égalité. Et nous ne cesserons de montrer l’exemple que le jour où l’égalité deviendra enfin réalité.