Les VERTS sont les champion-ne-s de la politique de l’égalité. Nous avons fait nos devoirs plus tôt et de manière plus cohérente que n’importe quel autre parti. La moitié de tous les mandats verts dans les parlements et les exécutifs est occupée aujourd’hui par des femmes. L’égalité va aussi de soi au niveau des organes de direction. En politique et dans l’économie, par contre, ce but est encore bien loin d’être atteint. Les femmes sont sous-représentées dans de nombreux métiers et elles sont discriminées en termes de salaires et de retraites. Nous, les VERTS, nous engageons pour une meilleure compatibilité entre travail et famille, contre le sexisme, pour l’égalité salariale et pour la valorisation des professions sociales. Pour nous, l’égalité n’est pas simplement une question féminine. Les hommes aussi veulent se libérer du corset que les rôles traditionnels leur imposent et s’engagent pour la politique verte en matière d’égalité.

L’égalité : une réalité vécue

  • En 1985, les VERTS ont été le premier parti national à porter une femme à sa tête en élisant Monica Zingg. Et depuis, les VERTS suisses ont eu à de très nombreuses reprises des présidentes.
  • Ils comptent ainsi, à travers toute leur histoire, plus de présidentes que n’importe quel autre parti.
  • Le groupe des VERTS est aussi le plus féminin du Conseil national et du Conseil des Etats.
  • Sur 7 conseillères et conseillers d’Etat Verts, 4 sont des femmes.
  • Dans les parlements cantonaux, 45,8% des élu-e-s Vert-e-s sont des femmes.
  • Dans les parlements et les exécutifs des villes, les VERTS suisses sont le parti qui a fait élire proportionnellement le plus grand nombre de femmes (état: 2019). Dans la ville de Berne, la section « Grünes Bündnis» est même composée à 100% de femmes.

L’égalité : les VERTS vont de l’avant

  • Depuis leur fondation, en 1983, les VERTS se sont efforcés de promouvoir l’égalité comme l’un de leurs thèmes centraux. Et pas seulement au Parlement fédéral, mais aussi dans les cantons et les communes.
  • Les élues Vertes dans les parlements et les membres engagées servent de modèles pour inspirer davantage de femmes à s’engager en politique.
  • Les VERTS ont déclaré l’année électorale 2019 #annéeféministe2019 : nous voulons enfin donner de l’élan à l’égalité au cours de cette législature 2019-2023 – grâce à de nouvelles majorités et plus de Verts et de Vertes au Parlement.

L’égalité : notre ADN

  • Les statuts des VERTS suisses stipulent que les partis cantonaux et le parti national visent une représentation équilibrée des genres dans tous leurs mandats, organes, délégations et listes électorales.
  • Les statuts des VERTS suisses sont, depuis 1990 déjà, entièrement rédigés au féminin. Cette formulation au féminin inclut tous les autres genres.
  • Les femmes membres et les sympathisantes s’engagent au sein du réseau des femmes* Vertes sur les questions d’égalité.

Objectifs pour cette législature

Au cours de cette législature, les VERTS se sont fixé les objectifs suivants :

  • Une véritable conciliation travail-famille. Il faudra pour cela un droit à des places d’accueil abordables pour tous les enfants mais aussi des modèles de formation et de travail favorables aux familles (temps de travail flexibles, journées de travail à domicile) et suffisamment d’école à journée continue.
  • L’implication accrue des employeuses et employeurs dans le financement de l’accueil extrafamilial des enfants, comme c’est le cas dans le canton de Vaud. Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra éviter que le budget familial de la classe moyenne ne chute en raison de la cherté des tarifs de prise en charge, et ceci malgré un second revenu.
  • Le libre choix pour chaque personne de son genre, sans obligation de vivre en tant que femme ou qu’homme.
  • Un renforcement de la liberté de choix grâce au dépassement des stéréotypes de genre au sein de la famille, dans l’éducation et la formation professionnelle et au travail. Ceci nécessite des projets concrets et des campagnes innovantes dans les différentes sphères de la société.
  • Une meilleure protection des parents contre toute discrimination sur le marché du travail.
  • La promotion de places de travail à temps partiel pour les hommes également.
  • La réduction du temps de travail hebdomadaire pour rendre compatibles travail rémunéré, famille, tâches ménagères, engagement social et loisirs.
  • L’introduction d’un congé parental de 28 semaines, dont huit au minimum doivent être prises par le père (financé par les allocations perte de gain).
  • La promotion du job-sharing, en particulier pour les postes à responsabilité.
  • L’application de l’égalité salariale entre hommes et femmes. Il faudra, pour cela, une campagne de lutte contre les stéréotypes de genre lors des choix professionnels et de formation ainsi qu’une analyse et un contrôle contraignants des salaires.
  • Une représentation minimale des femmes dans les fonctions dirigeantes de l’administration fédérale et des régies fédérales et l’imposition de seuils pour la représentation des genres dans les entreprises.
  • Des règles contraignantes pour une représentation équilibrée des deux genres au Conseil fédéral et au Parlement national.
  • Le soutien accru aux refuges pour les femmes, le développement d’une aide aux victimes et à la protection de l’enfance dans le cadre de la Convention d’Istanbul, ainsi que le soutien à des projets de prévention et à des offres bas seuil pour les personnes auteures d’agression.
  • Le renforcement à l’école de l’équité de genre et de l’autodétermination, au lieu de la consolidation des rôles traditionnels.

Pour en savoir plus sur notre programme, consultez notre plateforme électorale 2019 – 2023

EGALITÉ : SÉLECTION D’INTERVENTIONS DES VERTS

Réseau femmes* Vertes

Le chemin vers l’égalité effective étant long et semé d’embûches, les VERTS ont créé le Réseau femmes* Vertes. Il encourage le réseautage et les échanges entre femmes Vertes et il fait avancer l’égalité !

Pour en savoir plus