© Thomas Schwager

L’essentiel en bref

  • Le climat se réchauffe plus vite et plus nettement que prévu, ce qui aura des conséquences désastreuses.
  • La crise climatique touche également la Suisse et menace notre pays directement.
  • Les VERTS mettent tout en œuvre à tous les niveaux pour une protection climatique rigoureuse – nous ne pouvons plus attendre !
  • La sortie rapide de l’énergie fossile, l’encouragement des renouvelables et en finir avec des investissements sources de pollution (désinvestissement) sont pour les VERTS prioritaires.

Devenez membre et engagez-vous à nos côtés pour protéger le climat !

Je deviens membre

interventions vertes pour le climat : une sélection

La protection climatique est prioritaire pour les VERTS. Car la crise climatique est une réalité aux conséquences désastreuses. Les extrêmes climatiques, tels que sècheresses, inondations ou tempêtes, se multiplient partout sur la planète. La Suisse n’est pas épargnée… non seulement en montagne, où les glaciers fondent à vitesse grand V. Mais également dans l’agriculture qui souffre de sécheresses inhabituellement longues. De même la végétation pâtit des hivers de moins en moins enneigés ; les cours d’eau asséchés ou trop chauds menacent la vie des poissons.

Diminuer massivement les émissions de gaz à effet de serre

Ne restons pas les bras croisés ! Les VERTS mettent tout en œuvre pour que les émissions de gaz à effet de serre diminuent massivement, seule manière de contenir le réchauffement planétaire. Il faut donc absolument sortir progressivement de l’énergie fossile et encourager les renouvelables : nous demandons également des mesures efficaces en matière de transport, comme une taxe sur les billets d’avion. Le secteur financier suisse peut – et doit – y mettre du sien, en refusant de procéder à des investissements sources de pollution (désinvestissement).

Enfin, les VERTS requièrent davantage de fonds pour l’adaptation à la crise climatique et pour la protection du climat à l’échelle mondial.