mains de différentes personnes

L’essentiel en bref

  • Même dans l’opulente Suisse, de nombreuses personnes sont pauvres. Ou risquent de le devenir, notamment les familles monoparentales, touchées par le chômage, la maladie ou l’invalidité.
  • Les VERTS donnent la priorité à la solidarité avec les personnes les plus démunies. Chacun‑e a droit à une vie digne et autonome.
  • Une chose est sûre : quiconque est tributaire d’une aide, en raison de son âge, d’une maladie, d’une perte d’emploi ou d’un coup du sort, doit pouvoir compter sur un soutien.
  • C’est pourquoi les VERTS militent en faveur d’une société solidaire, et un régime de protection sociale vigoureux.

En Suisse de nombreuses personnes vivent dans la pauvreté, souvent invisible – ou en courent le risque. La pauvreté a de multiples causes. Mais elle touche en majorité les familles monoparentales, en situation de chômage, de maladie ou d’invalidité, de même que les personnes issues de la migration. En Suisse, les personnes touchées par la pauvreté ou risquant de l’être ne peuvent souvent pas se payer un logement adéquat ni par exemple une visite chez le dentiste. Enfin, la pauvreté isole.

Engagés contre les discriminations et les exclusions

Pour les VERTS, il est clair que toute personne a droit à une vie digne et autonome. Même en étant malade, senior, sans emploi ou en situation de handicap mental ou corporel. Même les familles monoparentales. Même les personnes issues de la migration. Pour y parvenir notre régime de protection sociale (assurance-maladie, assurance-chômage, AVS, AI, aide sociale) doit être vigoureux. Les VERTS veillent à ce qu’il assure l’équilibre entre les générations, entre les riches et les pauvres et entre les femmes et les hommes. Et s’opposent à toute forme de discrimination ou d’exclusion des personnes démunies.