© AbsolutVision/Unsplash

L’essentiel en bref

  • Pour la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CDPH, ci-après, Convention), les personnes en situation de handicap ont les mêmes droits et libertés fondamentales inaliénables que les personnes sans handicap.
  • En ratifiant la convention, les Etats parties s’engagent à promouvoir une société inclusive. La Convention est entrée en vigueur en 2014 en Suisse.
  • Il n’en reste pas moins que les personnes en situation de handicap rencontrent de nombreux obstacles dans leur vie courante (barrières architecturales, discriminations dans le monde du travail, pas de compensation des désavantages lors de la formation, etc.)
  • Les VERTS s’engagent pour que la Confédération prenne des mesures systématiques sous la forme d’un plan d’action, afin d’éliminer ces obstacles.

L’article 1 de la Convention précise « Par personnes handicapées, on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres. »

Par conséquence le handicap résulte de barrières au sein de la société. Les VERTS ont à cœur de les éliminer le plus rapidement et le plus complètement possible.

Rendre la société inclusive

Si la loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand) et la ratification de la Convention onusienne créent les bases juridiques d’une société inclusive en Suisse, celle-ci est loin d’être réalisée. C’est pourquoi les VERTS défendent – de concert avec les organisations des personnes en situation de handicap – un plan d’action pour mettre en œuvre la Convention. Celui-ci devra notamment comprendre certaines mesures permettant aux personnes en situation de handicap d’organiser leur vie de manière autonome, comme choisir eux-mêmes leur logement. Il convient en outre de rendre le système de formation ainsi que le marché du travail intégratif, de garantir l’accès à la formation initiale et continue et à l’espace public.

Pleine participation chez les VERTS

Un handicap ne doit pas être un obstacle pour devenir membre des VERTS, ni de participer à un de nos événements. Les VERTS ont une personne de contact pour seconder

  • les personnes handicapées qui souhaitent devenir membre du parti.
  • les VERTS à organiser des événements accessibles à tous et toutes.
  • les VERTS dans les rapports qu’ils entretiennent avec les personnes en situation de handicap.

Contact: gaelle.lapique@verts.ch