vélo, piéton et tram
© Benjamin Zumbühl

L’essentiel en bref

  • Eviter le trafic, le transférer et le rendre supportable, telle est la politique des transports des VERTS.
  • Une mobilité d’avenir doit être supportable pour l’environnement, le climat et la population.
  • Pour les VERTS, encourager les transports publics (TP) et le vélo est prioritaire !
  • Ils veulent réduire le trafic motorisé aérien et routier, car il émet d’énormes quantités de gaz à effet de serre.

Face à la crise climatique, à la perte de biodiversité et d’espaces verts, une chose est sûre pour les VERTS : seule une mobilité écologique et compatible à la fois avec le climat et l’habitat a un avenir. C’est pourquoi, ils sont déterminés à encourager la mobilité douce (TP, piétons et vélo). Et ils s’opposent au subventionnement du trafic aérien et militent pour une taxe sur les billets d’avion. Car le trafic aérien émet d’énormes quantités de gaz à effet de serre, ce qui en fait le secteur le plus polluant au niveau mondial et suisse. De même, les VERTS combattent l’extension du réseau routier et autoroutier. Car le trafic motorisé pollue tant l’atmosphère que l’environnement et nuit à la qualité de vie dans les quartiers d’habitation ou alentours en raison du bruit et de la pollution !