Des pêcheurs à bord d'un bâteau de pêche.
© Brigitte Marti

L’essentiel en bref

  • Richesse et prospérité sont très inégalement réparties dans notre monde. De plus, de nombreux pays très pauvres du Sud sont fortement touchés par les répercussions de la crise climatique.
  • Comme son nom l’indique, la coopération au développement est un levier essentiel pour soutenir les pays pauvres dans leur développement et pour y renforcer la formation, la santé, la paix et les droits humains.
  • Une chose est sûre pour les VERTS : la coopération au développement suisse doit contribuer à réduire les inégalités mondiales.
  • Pour les VERTS, la coopération au développement est un complément nécessaire à la promotion du commerce équitable, à une économie responsable et à la lutte contre la sous-enchère fiscale.

A l’échelle planétaire, plus d’un milliard de personnes vivent dans la pauvreté. Richesse et prospérité sont très inégalement réparties dans notre monde. Pourquoi ? dans l’économie mondialisée, le profit prime l’équité. De plus, la sous-enchère fiscale mondialisée – où la Suisse joue un rôle-moteur – fait perdre chaque année des milliards de francs en recettes fiscales aux pays du Sud. Enfin, la crise climatique multiplie sécheresses et famines dans les pays pauvres.

Réduire la pauvreté et les inégalités mondiales

C’est pourquoi les VERTS veulent que la Suisse prenne ses responsabilités, afin de réduire la pauvreté et les inégalités mondiales. La coopération au développement est un levier essentiel pour les contrer. Elle ne doit pas subir davantage de coupes budgétaires. De plus, les VERTS s’engagent pour rendre le commerce international équitable et la politique financière juste, pour ne pas aggraver la pauvreté ni créer des motifs de fuite.