deux femmes
© European Greens

L’essentiel en bref

  • L’égalité des droits et la non-discrimination sont inscrits dans la Constitution fédérale. Pourtant en Suisse, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, intersexes et queer doivent lutter contre les discriminations dans leur vie de tous les jours.
  • L’égalité juridique et effective des lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, intersexes et queer (LGBTIQ*) est une revendication-clé des VERTS, dès leur création.
  • Les VERTS militent en faveur du mariage pour tous, des mêmes droits de parentalité pour les couples homosexuels, d’une protection efficace contre les discriminations et veulent sensibiliser la population aux différents modes de vie.
  • Le réseau LGBTIQ* Vert encourage les contacts et les échanges entre les personnes LGBTIQ* Vertes, et globalement entre tous ceux et toutes celles qui s’engagent en faveur d’une politique LGBTIQ*.

Devenez membre et engagez-vous à nos côtés pour l’égalité juridique et effective des personnes LGBTIQ* !

Je deviens membre

L’article 8 de la Constitution fédérale suisse interdit toute forme de discrimination en raison de son mode de vie – notamment en raison de son orientation sexuelle. Pourtant en Suisse, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, intersexes et queer doivent lutter contre les discriminations dans leur vie de tous les jours.

Pionniers dès leur création

Les VERTS se sont montrés pionniers dès leur création en militant pour l’ouverture sociale et l’égalité juridique et effective de chacun e quel que soit son mode de vie. En 1998 déjà, ils ont défendu au Parlement le mariage pour tous – une revendication qui semble enfin convaincre aujourd’hui une majorité. Les VERTS s’engagent en outre pour l’égalité juridique des couples homosexuels en matière d’adoption et de procréation médicalement assistée.

Ils tiennent à ce que les personnes LGBTIQ* soient efficacement protégées contre les discriminations et que la population soit sensibilisées aux différents modes de vie…. sans oublier les personnes migrantes : ils demandent aux autorités de reconnaître l’orientation sexuelle comme motif de fuite et de protéger les requérant-e-s d’asile LGBTIQ* contre la violence et les discriminations.