Le groupe des VERTS a rencontré aujourd’hui des membres du mouvement de la grève pour le climat : ils ont entre autres discuté du bouquet d’interventions parlementaires climatiques supplémentaires et échangé autour des revendications du mouvement. Le but de cette rencontre était d’intégrer leurs demandes à l’agenda du groupe parlementaire et d’entamer des réflexions communes autour de nouvelles mesures pour garantir une meilleure protection du climat. « Ces élèves font partie de la génération qui sera la plus touchée par la crise climatique. Nous avons eu beaucoup de plaisir à échanger avec les grévistes du climat et voulons maintenant nous assurer que leurs demandes seront bien entendues au Parlement. », a déclaré Bastien Girod.

Bouquet d’interventions supplémentaires, débat d’actualité et renvoi du programme des routes nationales
Les VERTS demandent la tenue d’un débat d’actualité lors de la session de printemps afin de traiter aussi les objets parlementaires climatiques en cours. Ils déposeront de plus un bouquet d’interventions supplémentaires pour une meilleure protection du climat :

  •  Message de mise en garde climatique sur les publicités pour les vols en avion ;
  • Frein aux émissions de CO2, analogue au frein aux dépenses : les nouvelles lois devront être davantage compatibles avec les objectifs climatiques internationaux ;
  • Intégration des trains de nuit dans la stratégie des CFF ;
  • Fixer des limites aux voyages en avion pour les fonctionnaires ;
  • Combiner les déductions fiscales des pendulaires aux émissions de CO2 ;
  • Cesser les subventions accordées à la promotion de la consommation de viande.

En plus de ces interventions, les VERTS demanderont le renvoi du programme de construction des routes nationales. Ce projet contredirait les objectifs climatiques de la Confédération et réduirait à néant tous les efforts déployés afin d’avoir une mobilité respectueuse de l’environnement et de l’habitat.