Le Forum économique mondial réunira de nombreuses personnes la semaine prochaine, se déplaçant pour la plupart en avion privé. A l’image de la taxe incitative sur les billets d’avion, les vols en jets privés doivent aussi payer une taxe.
Delphine Klopfenstein Broggini, conseillère nationale GE, membre CEATE

La Commission de l’environnement du Conseil national (CEATE-N) planche actuellement sur la nouvelle loi sur le CO₂. Tout comme le Conseil des Etats, les VERTS exigent l’introduction d’une taxe sur les vols en jets privés, en plus de la taxe prévue sur les billets d’avion. Toutefois, la proposition du Conseil des Etats de prélever 500 francs par vol en avion privé est insuffisante. La taxe maximale doit pouvoir être augmentée jusqu’à 20’000 francs en fonction de la distance parcourue et de la taille de l’avion concerné. Les VERTS ont donc déposé un amendement dans ce sens.