Entre les tergiversations politiques, la légalisation du cannabidiol (CBD), une application cantonale de la loi sur les stupéfiants (LStup) à géométrie variable et le deal de rue, la politique suisse en matière de cannabis s’apparente à un grand bazar ! En conséquence : coûts sécuritaires et judiciaires exorbitants, pas de véritable politique de prévention et de protection des mineurs, marché noir florissant.

Alors que plus de 300000 personnes consomment régulièrement du cannabis en Suisse, il est temps que la Confédération prenne ses responsabilités, à savoir : une dépénalisation et une réglementation fédérale sur la production, la vente et la consommation de cannabis, accompagnées d’une interdiction pour les mineurs, et de
taxes dont les bénéfices doivent servir à renforcer la prévention. Les Jeunes Vert-e-s et les VERTS soutiendront donc toute initiative allant dans ce sens.

Kevin Morisod
co-président Jeunes Vert-e-s suisses
@KevinMorisod