L’augmentation de capacité massive des autoroutes prévue dans l’étape d’aménagement 2019 torpille les objectifs climatiques de la Suisse.
Michael Töngi, conseiller national LU

La commission des transports du Conseil national délibère ce matin de l’étape d’aménagement 2019 des routes nationales. Celle-ci comprend un accroissement de la capacité à Crissier et un énorme contournement à Lucerne. Les projets ont tous deux pour but d’augmenter massivement la capacité de trafic.

Les VERTS ont déposé en commission une proposition de renvoi. Ce projet contredit les objectifs climatiques du Conseil fédéral et réduit à néant tous les efforts faits pour rendre la mobilité plus respectueuse de l’environnement et des espaces urbains.

Le compte rendu d’audit de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) paru ces dernières semaines ne vient que confirmer combien la Suisse fait fausse route avec son étape d’aménagement 2019 : l’AIE a recommandé à la Suisse, pour réduire ses émissions de CO2, de prendre notamment aussi des mesures dans le domaine des transports.