Jamais, dans l’histoire de la démocratie suisse, un parti n’avait autant progressé que les VERTS le 20 octobre. Forts d’un groupe parlementaire d’au moins 30 élu-e-s, les VERTS jouent désormais dans la même ligue que les partis gouvernementaux du PLR et du PDC. Avec une moyenne d’âge de 45 ans, les VERTS forment le groupe le plus jeune du Conseil national et comptent désormais 61% de femmes. Et pour la première fois, le groupe parlementaire des VERTS comprend un membre du Tessin.
 
« Les élections du 20 octobre nous donnent une plus grande capacité d’action – et encore plus de responsabilités pour créer un changement durable » a résumé la présidente Regula Rytz. « Nous avons largement dépassé les objectifs électoraux que nous nous étions fixés. Les questions environnementales sont enfin en haut de l’agenda de la politique fédérale, et elles vont le rester. C’est pour cette raison que les VERTS ont leur place au Conseil fédéral. »

La politique climatique sociale doit bénéficier d’un large soutien
Grâce à leur groupe parlementaire renforcé, les VERTS veulent, lors de la prochaine législature, concrétiser une politique climatique sociale qui permette d’atteindre rapidement l’objectif de zéro émission nette. Le sommet national pour le climat demandé par les VERTS est une main tendue pour arriver à dépasser les frontières partisanes et créer des ponts qui permettent à des mesures ambitieuses de trouver désormais des majorités. Car, pour faire face à la crise climatique, il faut bien plus que la nouvelle loi sur le CO₂.
 
Mais les nouvelles majorités formées dans les deux Chambres devraient aussi être utilisées pour donner un nouvel élan au congé parental et établir de nouvelles règles du jeu en matière de commerce équitable et de responsabilité des entreprises, a souligné le président du groupe Balthasar Glättli. En effet : « Nous, les VERTS, sommes le parti qui associe systématiquement protection de l’environnement, participation de la société et droits fondamentaux. Ces thèmes ne peuvent être dissociés les uns des autres. »
 
Recommandations de vote pour le 9 février
Les recommandations de vote pour la votation du 9 février étaient aussi à l’ordre du jour de cette assemblée. Les délégué-e-s des VERTS ont recommandé à l’unanimité le Oui à une meilleure protection contre l’homophobie (modification du Code pénal et de la loi militaire : Discrimination et appel à la haine en raison de l’orientation sexuelle) ainsi qu’à l’initiative « Davantage de logements abordables ». La défense des droits fondamentaux, la protection des minorités et la pluralité ont toujours été au cœur des préoccupations des VERTS. Les VERTS s’engagent aussi depuis de nombreuses années pour des logements abordables.