L’actuel clair renforcement des VERTS est un élément central pour toute politique climatique efficace et sociale. Les VERTS sont conscients de l’urgence de la situation et des attentes de l’électorat de voir le nouveau Parlement adopter des mesures efficaces. « Après les élections, il ne servira à rien de retourner à nos vieilles habitudes politiques. Les VERTS invitent toutes les forces politiques à conclure un ‘pacte inter-parti pour le futur’ », a déclaré Regula Rytz. Concrètement, les VERTS demandent aux directions des partis de se réunir autour d’un sommet pour le climat et de s’accorder, avec les milieux scientifiques, sur une stratégie climatique urgente pour les dix prochaines années. Afin d’atteindre rapidement l’objectif de neutralité carbone.

Dans leur manifeste pour le climat, les VERTS détaillent les prochaines étapes d’une politique climatique ambitieuse. Ainsi, la loi sur le CO2 doit être améliorée au niveau de ses objectifs, des transports et de la place financière. Seule façon de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. De plus, il faut accélérer le rythme des débats et introduire une obligation d’équité. « Plus nous attendons, plus radicales seront les mesures à prendre. Et plus grandes seront les responsabilités qui pèseront sur les générations futures. Le nouveau Parlement doit donc assumer les siennes et adopter des mesures capables de passer la rampe », a résumé Regula Rytz. Pour résoudre la crise climatique, les quatre prochaines années seront décisives. On ne peut pas perdre une législature de plus.