La majorité bourgeoise du Conseil national a complètement dépassé les bornes : elle veut construire encore plus de routes ! Le climat et nos paysages ne lui disent pas merci. Au Conseil des États de corriger le tir, sinon les VERTS comptent avec un référendum.
Daniel Brélaz, conseiller national VD

La majorité bourgeoise du Conseil national a augmenté d’un milliard le crédit proposé par le Conseil fédéral pour l’étape d’aménagement 2019 des routes nationales, élevant ainsi à plus de 5 milliards de francs la facture totale. Et c’est sans compter les crédits octroyés à la dernière minute, la semaine passée, à de nouvelles constructions ! En effet, leurs montants ne sont pas encore connus mais devraient s’élever à plusieurs milliards.

Pour les VERTS, ces projets de construction démesurés sont, au vu de la crise climatique, absolument inacceptables. Ils entrent en contradiction avec les objectifs climatiques de la Confédération et réduisent à néant tous les efforts déployés afin d’avoir une mobilité respectueuse de l’environnement et de l’habitat. Le Conseil des Etats doit corriger le tir, sinon les VERTS proposeront à leurs organes dirigeants de lancer un référendum.