© Béatrice Devènes

Une loi efficace sur le CO2– maintenant !

Le Conseil des Etats débat du projet actuel de loi sur le CO2 élaboré par sa commission de l’environnement (CEATE-E).

  • Les VERTS demandent qu’une loi sur le CO2 soit enfin rédigée pour tenir compte de l’urgence du dérèglement climatique. Nous avons à cet effet adopté un manifeste sur la politique climatique. Certes, le projet actuel de la CEATE-E apporte quelques améliorations : les VERTS sont particulièrement satisfaits de la taxe sur les billets d’avion et de l’engagement du secteur financier en faveur de la protection climatique. Il n’en reste pas moins que le Conseil des Etats doit nettement l’améliorer durant la session d’automne :
    • L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici 2030, dont une part peut être réalisée à l’étranger, est totalement insuffisant. Les émissions de CO₂ en Suisse doivent être réduites d’au moins 60% d’ici 2030.
    • En ce qui concerne les transports, c’est là que la nécessité d’agir est aujourd’hui la plus grande. Des valeurs limites plus strictes pour les émissions de CO₂ des véhicules doivent être décrétées beaucoup plus rapidement et sans exception.
    • Concernant les bâtiments, le rythme des rénovations énergétiques doit doubler. Ce qui exige deux fois plus de moyens.
    • En outre, il ne suffit pas de simplement mentionner le secteur financier. Les investissements verts ne pourront effectivement augmenter qu’avec des objectifs et des mesures concrètes. Les VERTS demandent que la place financière suisse se retire progressivement de tout investissement dans les énergies fossiles d’ici 2030.

Un congé-paternité ? Oui mais un vrai !

Le contre-projet indirect à l’initiative « Pour un congé de paternité raisonnable » passe au Conseil national puis en vote final.

  • Les VERTS ont fait plusieurs propositions en faveur d’un congé paternité suffisant, pour que l’égalité et la conciliation entre travail et famille avancent réellement : au Conseil national, ils ont défendu un congé-paternité de 8 semaines au moins, les 4 semaines de l’initiative étant un minimum absolu.
    Mais une manière de concrétiser davantage les efforts de la Suisse en matière d’égalité serait un congé parental à la scandinave, comme complément aux congé maternité et congé paternité.

La protection de nos données personnelles doit avoir la priorité

Le National traite de la loi sur les services d’identification électronique (e-ID).

  • Instaurer une e-ID à l’ère numérique est juste et important. Elle doit cependant être conforme à la protection des données des citoyennes et citoyens et garantir la sécurité juridique et la crédibilité. C’est pourquoi les VERTS requièrent une identité électronique fiable garantie par l’Etat. L’établissement d’une identité électronique ne doit en aucun cas être délégué à des entreprises privées.

Affaiblir la protection des espèces ? sans nous !

Le Conseil des Etats, et le cas échéant le Conseil national, débattent d’une modification de la loi sur la chasse.

  • Les VERTS montent au front contre la révision prévue de la loi sur la chasse. Car elle affaiblit considérablement la protection d’espèces menacées ou protégées. Ce n’est plus une loi protectrice mais destructrice : aujourd’hui déjà des espèces menacées ou protégées, tels que le cygne tuberculé, le loup ou l’ours, risquent de subir des tirs autorisés. C’est inacceptable pour les VERTS. Leur revendication : protéger les espèces menacées au lieu de les abattre ! En cas d’acceptation de la loi par le Parlement, les VERTS, de concert avec les organisations environnementales, lanceront un référendum.