Si cela ne tenait qu’au Conseil fédéral et au Parlement, la population devrait accepter de dépenser six milliards de francs pour de nouveaux avions de combat, sans même savoir combien d’avions, de quel type et produits par quel pays seraient financés par cette somme immense. En d’autres termes : il lui est demandé de signer un chèque en blanc, alors même que de nouvelles mesures d’austérité ne cessent d’être imposées dans le domaine social. Pour nous, les VERTS, c’est absolument inacceptable !

Le Conseil fédéral fait également fausse route eu égard à la politique de paix et à la politique climatique : en prolongeant l’engagement des F / A-18 jusqu’en 2035, la police de l’air peut tout à fait remplir sa mission. L’achat de nouveaux avions de combat est donc inutile. Entourée de pays amis, la Suisse doit arrêter de dépenser des milliards pour des guerres surannées et se concentrer sur son rôle de médiatrice de paix. Il s’agit aussi d’enfin prendre conscience des menaces réelles, telles que le réchauffement climatique et les cyber-risques. C’est là qu’il s’agit maintenant d’investir.

Nous, les VERTS, avons lancé le réfé­rendum contre l’achat d’avions de combat avec le GSsA et une large alliance.

Signez-le maintenant ! ✏️📋

Fabien Fivaz
Conseiller national NE
@ffivaz