Notre argent finance du matériel de guerre tels que bombes atomiques ou armes chimiques. La majorité de la CPS-N ne voit pas le problème. L’initiative est plus nécessaire que jamais !
Fabien Fivaz, conseiller national NE, membre CPS

L’initiative contre le commerce de guerre veut interdire à la Banque nationale suisse, aux fondations et aux institutions de la prévoyance publique et professionnelle de financer les producteurs de matériel de guerre. L’initiative était à l’ordre du jour de la commission de sécurité du National (CPS-N) : la majorité de la commission a décidé de recommander le rejet de l’initiative. Et n’a même pas souhaité étudier l’opportunité d’agir en travaillant sur un contre-projet.

Personne ne veut financer des guerres ou la destruction de l’environnement avec son argent – l’heure des investissements durables est arrivée ! Les VERTS demandent une réorientation des investissements vers des placements plus responsables. En tant que place financière internationale, la Suisse a un rôle particulier à jouer et doit enfin prendre ses responsabilités.

L’initiative contre le commerce de guerre a été lancée par les Jeunes Vert-e-s et le GSsA et est soutenue depuis ses débuts par les VERTS.