Pour les VERTS, la loi ne va pas assez loin : il faut redoubler d’efforts en matière de sobriété et d’efficacité énergétique. Et notamment relever considérablement les objectifs chiffrés en matière de développement écologique des énergies renouvelables (hors hydraulique), en raison des défis que représentent la sortie du nucléaire et la décarbonisation.

Par ailleurs, la loi manque de cohérence. Car les mesures, au lieu de viser à réaliser les objectifs, sont autant de contraintes supplémentaires (limitation dans le temps et plafond des aides financières).

Enfin, des critères territoriaux et des conditions d’encouragement claires doivent garantir la protection des zones où la biodiversité est encore préservée.

Réponse complète à la consultation – en allemand (PDF)