Les VERTS regrettent le rejet de l’initiative « Davantage de logements abordables ». L’initiative aurait permis d’augmenter la proportion de logements d’utilité publique. L’habitat aurait été efficacement et durablement épargné par la spéculation, ce qui aurait rendu les logements nettement plus abordables.

L’acceptation de l’initiative dans les villes et en Suisse romande montre que cette revendication reste d’actualité. Dans de nombreuses régions suisses, le problème des loyers élevés et des rendements surfaits reste entier. Les VERTS demandent que la Confédération s’engage davantage pour encourager les logements abordables. Elle ne peut pas laisser les villes seules s’en occuper.

Aux yeux des VERTS, lorsque les pouvoirs publics encouragent l’assainissement énergétique, ils doivent également protéger les locataires contre les résiliations et contre des augmentations massives de loyer. Dans leur récente résolution pour une protection du climat sociale, les VERTS demandent que les loyers soient contrôlés et les locataires protégés contre les résiliations abusives. De plus, il faut baisser les taux de répercussion forfaitaires lors de rénovations complètes.

OUI à la protection contre l’homophobie : une étape réjouissante

Les VERTS se réjouissent du Oui pour une meilleure protection contre la haine et l’homophobie.

Les VERTS continueront à s’engager pour les droits des personnes LGBTIQ* car la route vers l’égalité effective est encore longue :

  • 20 ans après leur intervention parlementaire, les VERTS veulent enfin trouver une majorité en faveur du mariage pour toutes et tous.
  • Les VERTS demandent que les infractions à caractère homophobe et transphobe fassent l’objet d’une statistique nationale.
  • Outre la protection contre la haine et le dénigrement en raison de l’orientation sexuelle, il est fondamental de mieux protéger les personnes contre des discriminations basées sur leur l’identité de genre.