D’autres améliorations sont encore nécessaires dans la révision de la LAMal pour maintenir un système de santé de haute qualité pour l’ensemble de la population, malgré les réductions de coûts. Les VERTS s’engagent à renforcer les droits des patient-e-s et à mettre l’accent sur la prévention et une assurance maladie sociale.
Léonore Porchet, conseillère nationale VD, membre CSSS

La hausse croissante des coûts dans le domaine de la santé depuis plusieurs années pose de plus en plus problème, en particulier pour les personnes à faibles et moyens revenus. Dans ce contexte, le Conseil national examine aujourd’hui diverses modifications de la loi sur l’assurance maladie.
 
Les VERTS saluent en principe toutes les mesures visant à tenter de ralentir l’explosion des coûts dans le système de santé. Ils et elles jugent pourtant d’un œil critique certaines des mesures proposées par le Conseil fédéral. Il revient maintenant au Parlement d’améliorer le projet de loi sur certains points cruciaux et de renforcer les droits des patient-e-s.
 
Pour les VERTS, il est surtout urgent d’agir sur les réductions des primes. La Confédération et les cantons doivent enfin assumer leurs responsabilités en la matière et sensiblement alléger la charge pesant sur la population. Les VERTS sont convaincus que les efforts consentis dans le cadre de la prévention contribueront à une réduction durable des coûts de la santé. Par conséquent, l’article sur les projets pilotes devrait aussi rendre possible la réalisation de projets axés sur la prévention. Ce même article devrait aussi permettre de mener des essais de caisses maladie cantonales uniques.