Florian Irminger prend la tête du secrétariat des VERTS après avoir consacré plus d’une décennie à la défense des droits humains au niveau international. Il a été responsable du plaidoyer auprès des Nations Unies, du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne pour l’organisation non-gouvernementale Human Rights House Foundation. Ces deux dernières années, il a dirigé l’organisation de défense des droits humains Penal Reform International, spécialisée dans la justice pénale. Florian Irminger est aussi l’un des fondateurs, il y a 20 ans, du mouvement de prévention du suicide des jeunes, Stop suicide.

Florian Irminger est engagé chez les VERTS depuis de nombreuses années: il a été membre des comités genevois et suisse, ainsi qu’un des fondateurs des Jeunes Vert-e-s. Il a également été élu à l’Assemblée constituante de la République et canton de Genève de 2008 à 2012, dont il a présidé la commission de rédaction. La constitution de Genève est la première de Suisse à reconnaître le droit à un environnement sain.

«Nous nous réjouissons de l’arrivée de Florian Irminger», commente Balthasar Glättli, président des VERTS suisses. «Engagé dans le parti depuis longtemps, il possède une vision stratégique du rôle futur des VERTS. Son expérience à la tête d’ONG nous permettra aussi de renforcer notre statut de quatrième plus grand parti de Suisse. À titre plus personnel, ses origines zurichoises et son accent genevois l’aideront dans son travail avec les parlementaires des VERTS et les militant-e-s écologistes de toute la Suisse.»

Florian Irminger succède à Regula Tschanz aux rênes du Secrétariat général des VERTS. De mi-septembre à fin octobre, le Secrétariat général sera géré à titre intérimaire par ses adjoints Gaëlle Lapique et Urs Scheuss.