Les VERTS défendent une agriculture et une industrie alimentaire durables car elles apportent une contribution essentielle à la protection de l’environnement, du climat et de la biodiversité et améliorent le bien-être animal. Pour renforcer les objectifs environnementaux, des investissements ciblés dans les écosystèmes agricoles, dans la recherche en agriculture biologique et dans la sélection végétale biologique sont nécessaires. Une stratégie qualité cohérente, ainsi que la promotion de la transformation et de la commercialisation des denrées alimentaires régionales, contribuent également à assurer aux familles paysannes un revenu équitable.

Importations agricoles durables
La Suisse importe toujours plus de denrées alimentaires. Elle dépend donc de l’économie agricole d’autres pays, où elle induit des coûts environnementaux et sociaux. Les VERTS s’emploient à ce que la PA22+ impose non seulement des exigences plus élevées pour les denrées alimentaires produites en Suisse, mais aussi pour les importations agricoles. Pour avancer résolument dans cette direction, l’origine et le mode de production des aliments devraient enfin être déclarés de manière transparente.

Une meilleure protection sociale des agricultrices
Les VERTS saluent les propositions du Conseil fédéral visant à améliorer la couverture sociale des femmes dans l’agriculture. Il est plus que temps que le travail des agricultrices soit reconnu et que celles-ci bénéficient d’une protection sociale adéquate.

La PA22+ ne répond pas aux initiatives anti-pesticides
Le projet de PA22+ n’apporte aucune réponse aux initiatives anti-pesticides actuellement pendantes. Pour les VERTS, c’est clair : des mesures supplémentaires sont nécessaires pour constituer un contre-projet indirect crédible aux initiatives. Les VERTS appellent à un contre-projet qui comporte les points-clé suivants :

  • l’introduction d’une taxe sur les produits phytosanitaires (PPH) ;
  • la suppression du taux de TVA réduit dont bénéficient les PPH ;
  • une offensive de recherche dans le domaine de la protection biologique des plantes;
  • des moyens financiers suffisants pour la sélection végétale écologique et adaptée aux conditions locales afin d’appliquer la « Stratégie Sélection végétale 2050 » ;
  • une interdiction immédiate des PPH nocifs tels que le glyphosate.

Agriculture sans OGM
Le moratoire sur le génie génétique arrive à échéance fin 2021. Les VERTS exigent qu’une agriculture exempte d’OGM reste garantie à l’avenir. Pour ce faire, le moratoire sur les OGM doit être à nouveau prolongé, ou remplacé par une interdiction légale des semences et des animaux de ferme génétiquement modifiés.

Réponse complète à la consultation sur la Politique agricole à partir de 2022 (PA22+) – en allemand