Il y a déjà très longtemps que les VERTS attirent l’attention sur la responsabilité de la place financière suisse dans le réchauffement climatique, un réchauffement qui représente également pour le système économique et financier suisse un risque non négligeable. C’est pourquoi les VERTS approuvent que la FINMA adapte ces deux circulaires de manière à encourager la publication des risques financiers liés au climat. Davantage de transparence est effectivement un pas certes insuffisant mais important pour garantir la stabilité des instituts financiers et rendre la place financière suisse et ses flux climat-compatibles.

Pour les VERTS, ces adaptations ne vont certes pas assez loin et pourraient même s’avérer contre-productives en légitimant les insuffisances de la pratique actuelle.

Réponse complète à la consultation – en allemand (PDF)