petit garçon, cinq francs à la main
© Benjamin Zumbühl

L’essentiel en bref

  • A combien se montre le budget des partis ? qui finance leurs campagnes ? autant de questions-clés dans une démocratie directe.
  • La plupart des partis ne révèlent pas leur financement, car rien ne les y oblige en Suisse.
  • C’est pourquoi les VERTS veulent rendre le financement des partis transparent. La Suisse doit se doter de règles claires, comme l’ont fait presque tous les pays européens.
  • Nous voulons montrer l’exemple. Nous publions nos comptes annuels et, dès 2012 déjà, nous disposons de directives éthiques et de règles de transparence pour les dons que nous recevons.

Vers nos principes éthiques et règles de transparence pour les dons au parti

Lors des campagnes de votation ou d’élection, les arguments des partis ou leurs candidat-e-s ne sont pas seuls à avoir du poids. Les entreprises et les associations exercent également une influence en accordant tel ou tel soutien financier. Ce genre de dons, et leur influence politique, prennent de l’ampleur. Raison pour laquelle il est d’autant plus important de savoir quel est le budget de chaque parti ? qui le finance et à quelle hauteur ? de qui les partis sont-ils potentiellement dépendants ? Pourtant, chez nous rares sont les partis qui publient leur financement, car rien ne les y oblige – contrairement à la quasi-totalité des pays européens.

La politique n’est pas une marchandise

Pour les VERTS, la politique ne doit pas devenir une marchandise. Ils militent pour que la Suisse se dote de règles claires afin de rendre le financement des partis transparent et montrent l’exemple. Nous publions nos comptes annuels et, dès 2012 déjà, nous disposons de directives éthiques et de règles de transparence pour les dons que nous recevons.

Vers nos principes éthiques et règles de transparence pour les dons au parti