Les élections fédérales seront des élections décisives pour le climat. Les débats relatifs à la loi sur le CO2 lors de la dernière session ont non seulement montré que la majorité bourgeoise n’a que faire de la protection climatique – mais également que quatre, voire cinq sièges Verts supplémentaires auraient permis d’obtenir des majorités en faveur d’améliorations décisives. Ainsi, la mise en œuvre d’une protection climatique efficace figure en tête de la plateforme électorale des VERTS adoptée ce jour. Comme suite logique, les délégué-e-s ont décidé de soutenir l’initiative pour les glaciers : au moins 500 activistes du climat Verts soutiendront son lancement. Les délégué-e-s ont de même chargé la direction d’étudier, au sein d’une large alliance, la possibilité de lancer une initiative en faveur d’une taxe sur les billets d’avion – seulement si le Parlement ne devait prendre aucune mesure dans ce domaine. « Nous ne serons pas de ceux et celles qui refusent d’agir pour le futur. Nous mettrons la Suisse sur les rails de la protection du climat », a déclaré Regula Rytz dans son discours présidentiel.

La politique Verte est toujours sociale
La promotion de la démocratie, d’une société solidaire, ouverte et juste seront également des combats prioritaires pour les VERTS lors de cette prochaine législature. La votation en mai sur le Projet fiscal (RFFA) en sera un premier jalon : en effet, les VERTS et les Jeunes Verts, accompagnés d’une large coalition d’organisations politiques et syndicales, lui ont opposé un référendum et veulent lancer un signal important pour plus de justice fiscale en rejetant ce projet. Enfin, l’égalité restera un thème central pour les VERTS, aussi au cours de la prochaine législature : « En 2019, année électorale féministe, nous voulons davantage de femmes et de jeunes élu-e-s au Parlement. Nous ne faisons pas que parler d’égalité, nous la vivons », a résumé Regula Rytz.

Soutien unanime à l’initiative Stop mitage
L’adoption du mot d’ordre sur l’initiative « Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti (initiative contre le mitage) », soumise au vote le 10 février prochain, était également à l’ordre du jour de cette assemblée. C’est à l’unanimité que les délégué-e-s recommandent de voter Oui : une protection des terres agricoles, une utilisation modérée du sol et la promotion de quartiers d’habitation durables sont au cœur de la politique Verte.