Les opposants à l’initiative pour une économie verte se ridiculisent quand ils affirment qu’il deviendra impossible de se doucher à l’eau chaude à cause de l’initiative.Pour montrer que #ÇaMarche, le comité « Oui à l’économie verte » organise aujourd’hui la première journée nationale des amateurs de douche chaude. La population est invitée à dire OUI à l’économie verte et à montrer que son bien-être n’en sera pas affecté en postant des selfies autour du thème de la douche chaude, des grillades ou des vacances.

Pourquoi ces tactiques d’intimidation sont-elles infondées ?
L’exemple de la douche est très parlant : une personne qui prend aujourd’hui une douche chaude chauffée aux énergies propres durant deux heures a besoin de quatre fois moins d’énergie que cinq minutes de douche chaude chauffée au mazout. Ceci est possible grâce aux incitations politiques positives et les innovations techniques.

Pourquoi les opposants font-ils fausse route ?
Au lieu de reconnaître les avancées technologiques et d’appliquer des innovations pour le plus grand profit des consommateurs et de l’économie, les opposants se voilent la face : en réalité, si nous ne nous fixons pas un objectif pour accompagner cette transformation aujourd’hui, ce seront alors les générations futures qui devront se priver.

C’est pourquoi il faut voter OUI à l’économie verte !
La surexploitation des ressources naturelles détruit les moyens de subsistance de nos enfants et de nos petits-enfants, ainsi que les bases naturelles dont dépend notre économie. Dès lors, l’initiative pour une économie verte fixe l’objectif d’une économie durable pour 2050. Ce sera ensuite au Conseil fédéral et au Parlement de décider des objectifs intermédiaires et des instruments concrets à mettre en œuvre pour réaliser ce but.