Echanges, coordination des engagements régionaux en faveur de l’égalité, préparation de la grève des femmes* du 14 juin et planification d’une campagne électorale féminine et féministe couronnée de succès : tels ont été les principaux objectifs de cette première rencontre du « Réseau femmes* Vertes ». « En matière d’égalité, nous avançons comme une tortue. C’est inacceptable. C’est pourquoi nous nous unissons pour changer la donne », a précisé Céline Vara, vice-présidente des VERTS suisses, députée au Parlement neuchâtelois et coordonnatrice du « Réseau femmes* Vertes », conjointement à Sibel Arslan et à Irène Kälin, toutes deux conseillères nationales. Et ce n’est qu’un commencement !

En créant ce réseau, les VERTS poursuivent leur engagement indéfectible en faveur de l’égalité. Ils n’ont en effet cessé de revendiquer les mêmes chances et les mêmes droits pour les femmes*… et le mettent en pratique : deux tiers des VERTS au sein des exécutifs cantonaux sont des femmes* et les VERTS ont le groupe parlementaire le plus jeune et le plus féminin du Palais fédéral. « Il ne suffit pas de nous montrer obstiné-e-s dans notre travail parlementaire, il nous faut aussi des activistes fortes et compétentes et un meilleur réseau. Il nous faut également soutenir les plus jeunes lorsqu’elles entrent en politique, créer de nouveaux rapports de force politique, et donc élire davantage de VERTS au Palais fédéral », a conclu Sibel Arslan.