Moins de déchets grâce à l’économie circulaire, et meilleure valorisation de ceux qui restent. Les ressources sont ainsi ménagées, des emplois créés ou maintenus… une bonne réponse à la crise liée au coronavirus.
Christophe Clivaz, conseiller national VS, membre CEATE

La commission de l’environnement du Conseil national a décidé de renforcer l’économie circulaire en déposant une initiative parlementaire – un succès pour l’économie verte. En 2014, le Conseil fédéral avait déjà proposé une telle réglementation sous forme de contre-projet à l’initiative des VERTS « Pour une économie verte », mais celle-ci avait été rejetée par le Parlement.
 
Les VERTS prennent note de cette évolution avec satisfaction. L’année passée, le Parlement avait déjà décidé de réviser la loi sur la protection de l’environnement, en soumettant à des conditions particulières la mise sur le marché de matières premières controversées, tel que le bois issu de coupes illégales ou l’huile de palme. La décision d’aujourd’hui marque un nouveau succès.