« En matière d’égalité, le Parlement freine des 4 fers, alors que la société évolue chaque jour. Il est temps d’avancer », souligne Sibel Arslan, conseillère nationale Verte et co-coordinatrice du « Réseau femmes* Vertes », qui sera créé le 16 mars. Ce réseau vise à accélérer l’égalité en offrant une plateforme d’échanges aux femmes Vertes de Suisse et en soutenant leur entrée politique. Les femmes sont encore sous-représentées, que ce soit en politique ou dans les fonctions dirigeantes, bien que les VERTS affichent des représentations exemplaires. Parallèlement, les VERTS déposent une série d’interventions aux revendications suivantes :

  • instaurer un congé parental, en plus du congé-maternité de 14 semaines et d’un congé paternité, en se basant sur le modèle scandinave à succès
  • instaurer une protection contre le licenciement avant et après le congé-maternité
  • mener une enquête relative aux licenciements survenus après un congé-maternité
  • libérer des frais d’assurance-maladie les femmes à partir de la première semaine de grossesse
  • adopter un plan d’action sur la base d’un rapport analysant les répercussions du dérèglement climatique sur l’égalité dans les pays du Sud

Le groupe parlementaire Vert a marqué la journée internationale des droits des femmes en menant une action symbolique aujourd’hui pour rappeler l’instauration du droit de vote des femmes il y a 48 ans. Il a remis au président du Conseil des Etats, Jean-René Fournier, les chiffres dorés de 1971 en l’invitant à les placer dans la chambre haute à côté des autres dates historiques. (photo)