Non à l’ouverture du marché de l’électricité
Les VERTS persistent à refuser l’ouverture totale du marché de l’électricité tant elle crée d’incertitudes et entrave les investissements dans les énergies renouvelables. Les mesures proposées par le Conseil fédéral ne garantissent pas que la restructuration du secteur électrique soit menée, en Suisse, de manière écologique et socialement responsable. Elles ne permettront, en outre, pas de réaliser le passage rapide à un courant 100 pourcents renouvelable et la sortie des énergies fossiles et nucléaire.
 
Un programme d’impulsion comme réponse à la récession qui menace après la crise du Corona
Pour les VERTS, il est impératif de continuer à promouvoir les énergies renouvelables. Le premier paquet de mesures de la stratégie énergétique 2050 expire fin 2022. Ils saluent donc les mesures proposées pour continuer à soutenir les énergies renouvelables. Mais ces mesures restent insuffisantes pour atteindre les objectifs climatiques. Les VERTS demandent un programme d’impulsion axé sur le tournant énergétique et doté d’un paquet de mesures pour obtenir ce tournant et pour une protection climatique ambitieuse. Ce programme durable devrait contribuer à restabiliser l’économie après la crise du Corona au moyen de mesures telles qu’un encouragement accru à l’assainissement des bâtiments, davantage de fonds pour le développement des énergies renouvelables ainsi qu’une offensive en matière de formations initiale et continue dans les domaines énergétique et climatique.
 
Contre-projet à l’initiative pour les glaciers: neutralité climatique d’ici 2030
Les VERTS demandent, en outre, que le Conseil fédéral présente un contre-projet courageux à l’initiative pour les glaciers: La Suisse doit jouer un rôle pionnier et atteindre la neutralité climatique d’ici 2030. Cela assurera ainsi la sécurité de la planification nécessaire aux investissements dans la protection du climat.