Balthasar Glättli au Palais fédéral
© Béatrice Devènes

Oui à l’interdiction d’importer du bois illégal

Lors de la session d’été, le Conseil national débat d’une modification de la loi sur la protection de l’environnement afin d’interdire l’importation de bois abattu illégalement.

  • Les VERTS approuvent entièrement cette modification de la loi sur la protection de l’environnement. Il ne doit plus être possible de commercialiser du bois abattu illégalement – p.ex. en défrichant de la forêt tropicale. Car le déboisement illégal nuit à l’environnement et au climat. Si cette modification passe la rampe au Conseil national, il s’agira d’un fruit tardif de notre initiative pour une économie verte, lancée en 2016 : le contre-projet indirect qui lui avait été opposé demandait déjà une interdiction du bois illégal – malheureusement à l’époque, il n’avait pas convaincu la majorité.

Stopper la folie autoroutière

L’Etape d’aménagement 2019 des routes nationales a été traitée lors de la session de printemps par le National, c’est maintenant au tour du Conseil des Etats.

  • Une chose est sûre pour les VERTS : au vu du dérèglement climatique, de la perte en biodiversité et du bétonnage accéléré de nos précieux paysages, l’extension massive du réseau autoroutier décidée par le Conseil national (en all.) est absolument inacceptable. D’autant plus qu’il n’a même pas pris la peine de calculer exactement les milliards que cela va coûter. Au Conseil des Etats, nous ferons en sorte que le projet de la Chambre basse soit corrigé, comme l’a déjà demandé la commission des Etats. Faute de quoi, les VERTS proposeront à leurs instances de lancer un référendum.

Protéger les espèces animales menacées au lieu de les abattre !

Le Conseil des Etats débat en outre d’une modification de la loi sur la chasse.

  • Les VERTS s’opposent à la révision envisagée et soutiennent son renvoi. Motif : elle affaiblit considérablement la protection d’espèces animales menacées ou protégées – telles que le cygne tuberculé, le loup ou l’ours – que l’on pourrait quasiment abattre, puisque des « tirs préventifs » seraient autorisés. Autrement dit, des animaux menacés pourraient être abattus parce qu’ils ont probablement (et non effectivement) causé des dégâts. Inacceptable aux yeux des VERTS. Notre revendication : protéger les espèces animales menacées au lieu de les abattre ! en savoir plus

Initiatives anti-pesticides : contre-projet incontournable

Le Conseil national débat également des deux initiatives « Pour une eau potable propre et une alimentation saine – Pas de subventions pour l’utilisation de pesticides et l’utilisation d’antibiotiques à titre prophylactique » (initiative pour une eau potable propre) et « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ».

  • Les pesticides menacent la biodiversité et l’eau potable. Il ne fait aucun doute pour les VERTS que la Suisse doit enfin prendre des mesures rigoureuses afin de préserver notre écosystème et nos ressources vitales. C’est pourquoi nous voulons absolument opposer un contre-projet efficace à ces deux initiatives. Jusqu’ici Conseil fédéral et commission préparatoire s’y sont refusé. C’est pourquoi les VERTS demandent le renvoi du dossier à la commission. Afin d’avoir enfin la marge de manœuvre nécessaire pour mettre en place des solutions rapides et contraignantes. en savoir plus