Samedi passé, les délégué‑e‑s des VERTS ont décidé de combattre l’accord avec le Mercosur, si nécessaire par référendum. Cet accord n’est pas le seul accord commercial que le Conseil fédéral négocie en ce moment. Lors de la prochaine session, le groupe parlementaire des VERTS veut donc mener un débat de fond sur une réorientation de la politique commerciale en demandant la tenue d’un débat d’actualité sur l’accord avec le Mercosur. Il déposera également une série d’interventions sur des critères de durabilité contraignants et le commerce. Les VERTS requièrent notamment qu’aucun produit agricole, comme la viande de bœuf ou le soja, ne soit importé si sa production a nécessité la destruction de surfaces de forêts primaires.
 
Au vu du dérèglement climatique, du manque de respect du gouvernement brésilien du président Bolsonaro et de la forêt amazonienne en flammes, il faut stopper l’accord avec le Mercosur et le renégocier. La Suisse est en mesure d’imprimer une réorientation de la politique commerciale, de concert avec les pays de l’AELE et d’autres nations. Des concessions douanières ne peuvent être accordées que pour des marchandises produites de manière durable. Ce doit devenir la règle.