La loi sur le CO2, une première étape importante

Les discussions ont été longues dans les deux Chambres fédérales pour trouver une issue à la loi sur le CO2. Cette loi est une étape intermédiaire indispensable pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Elle contient des mesures pour réduire les émissions des gaz à effet de serre, l’instauration de taxes permettant d’alimenter le Fonds climat qui permettra par exemple de développer des systèmes de production moins gourmands en énergie ou de soutenir les trains de nuit. Les VERTS plaident néanmoins pour l’adoption de nouveaux objectifs et mesures pour une meilleure protection du climat, en particulier dans les transports, l’agriculture, l’énergie et la finance.

La loi Covid-19 sur le bon chemin

La session d’automne 2020 du Parlement a vu la mise sous toit de la loi Covid-19. Les VERTS ont soutenu cette loi car elle pose les bases de nombreuses mesures de soutien et prend en compte les préoccupations institutionnelles. Mais des mesures supplémentaires – innovantes tel un Green New Deal – restent indispensables pour que la Suisse sorte rapidement de la crise.

Initiatives sur les pesticides

L’initiative parlementaire visant à réduire les risques liés à l’utilisation de pesticides a été adoptée par le Conseil des États. Cependant, les partis bourgeois ont passablement affaibli cette proposition sur des points cruciaux… Par exemple, aucun objectif chiffré pour la réduction des éléments fertilisants ne sera établi. Ceci empêche une réforme urgente dans le domaine de la protection de la biodiversité et de la protection de l’eau potable. C’est pourquoi les VERTS vont s’engager en faveur des initiatives populaires «Pour une eau potable propre» et «Pour une Suisse sans pesticides de synthèse». Elles restent urgentes. Tout comme l’est la réforme de la politique agricole PA22+, qui se doit d’être innovante et ambitieuse pour réduire les émissions nocives de pesticides et d’éléments fertilisants dans les sols.

L’urgence climatique doit orienter le programme de législature

Cette session d’automne a aussi été marquée par les grévistes du climat qui ont pris possession de la Place fédérale. Une action qui démontre que l’urgence climatique est toujours une bien présente, comme l’a souligné Balthasar Glättli.

Du côté du Parlement, cette urgence s’est concrétisée aussi lors du débat sur le programme de législature 2019-2023. Le groupe des VERTS a déposé plusieurs amendements pour que ce programme soit orienté vers la protection du climat. Il demande qu’il soit remanié pour accorder à la protection du climat la place qu’elle mérite. Car l’urgence climatique doit orienter notre action politique et non faire figure d’alibi en fin de programme de législature.

Message sur l’armée

Le groupe des VERTS a demandé le renvoi du projet de Message sur l’armée. Celui-ci prévoit une dépense de 21 milliards de francs qui servirait essentiellement à l’acquisition d’avions de combat et de chars d’assaut. Autant dire à des moyens pour mener des guerres conventionnelles… Cet argent ne servirait donc pas à protéger la population contre les vraies menaces: les crises climatiques, les pandémies ou encore les cyber-attaques… Les VERTS ont donc rejeté ce budget disproportionné de l’armée, qui place les ressources financières au mauvais endroit.